Le bonheur d’être parents.

L’autre jour je suis allée prendre un thé avec une de mes amie qui n’a pas encore d’enfant. Nous discutions de ce qu’impliquait l’arrivée d’un bébé pour le couple et le changement de vie obligatoire qui l’accompagnait mais lorsque j’ai voulu lui décrire le bonheur immense qu’apportait la naissance d’un bébé, je n’ai pas réussi à trouver les mots pour l’expliquer… Le soir, en me couchant, j’ai réfléchi à la meilleure manière d’expliquer cet Amour et ce bonheur inégalable et j’ai eu envie d’écrire cet article.

1 ans-Myrtille-27

Crédit photo: Dan Petrovic

On dit souvent que les enfants nous font grandir et il est vrai que s’ils donnent un sens particulier à notre vie ils nous enseignent aussi, à leur insu, à avancer, se battre et trouver en nous une force qu’on ne soupçonnait pas. Même malade ou triste on ne se pose pas de question, on sourit et on continu à prendre soin de nos petits. Pour mes deux grossesses j’ai eu pendant les quatre premiers mois de grosses nausées. Pour la première je passais tout mon temps libre à gémir, affalée sur le canapé. Pour ma deuxième je n’ai pas eu le temps de me plaindre, Myrtille avait besoin de moi (elle était petite) et je ne voulais pas qu’elle subisse mon mal être. Du coup j’en garde un meilleur souvenir. En continuant à me lever pour m’occuper de ma fille ces quatre premiers mois de grossesse ont finalement été plus supportables.

Nos enfants nous apportent un Amour indescriptible (en tout cas personnellement j’ai du mal à l’expliquer), un Amour tout aussi merveilleux que celui que nous apporte notre conjoint, mais complètement différent. Se découvrir parents c’est renouer avec une communication plus archaïque dans laquelle l’intensité des regards nous bouleverse. On est plus à l’écoute des sons, plus alerte que jamais pour protéger et comprendre nos enfants, on se drogue de leurs odeurs et de leur peau quand ils viennent se blottir contre nous.

Avoir un enfant c’est apprendre à vivre avec un petit être innocent qui illumine nos journées parce qu’il ne calcule rien et qu’il a juste besoin d’Amour. C’est aussi apprendre à devenir patient et multitâches, à se surpasser et ne pas se plaindre. Avant d’avoir des enfants il y avait une multitudes de situations qui pouvaient me faire peur ou que je redoutais. Aujourd’hui je me sens forte parce qu’être parent c’est être un pilier, un repère, c’est savoir protéger et faire taire ses inquiétudes pour ne pas inquiéter. depuis que je suis mère je suis plus forte, presque invincible pour les protéger. Lorsqu’on devient parent on devient responsable d’un petit être humain qui a besoin de nous pour survivre (les premiers mois surtout) et ça c’est une mission énorme! Probablement la plus importante de notre vie et en l’acceptant on gagne en maturité.

Être parents c’est aussi revenir à l’essentiel, prendre le temps de s’émerveiller devant des choses qu’on ne regardait plus, s’extasier de toutes ses premières fois qui sont aussi pour nous une grande première et se recentrer sur l’Amour et le bonheur, juste ça, parce que c’est tout ce dont nous avons réellement besoin. Être parents c’est réapprendre à rêver, à jouer et à rire sans retenu. Avec eux on oubli le regard des autres, la peur du ridicule et on retrouve un peu son âme d’enfant. On marche à quatre pattes pour faire le cheval, on mime la vache, le cochon et tous les animaux de la ferme et on fait le clown pour les faire rire et se remplir de leur gaieté.

Être parent c’est parfois trouver les journées très longues mais aussi les années trop courtes. A la naissance de notre premier enfant tous les couples déjà parents nous disaient « profitez-en ça passe trop vite » et cette phrase répétée à longueur de journée avait tendance à nous agacer… et puis nous avons compris… que le temps court et que les années filent plus vite quand on a des enfants. C’est assez étrange…

Un jour nos filles sont nées et nous sommes devenus parents. Depuis notre vie a changée, elle ne sera plus jamais comme avant et c’est fabuleux. Il y a ce bouleversement qui nous a fait revoir nos priorités et nos responsabilités mais il y a aussi cette phase spécifique, celle d’être les parents de tout petits enfants, cette période qui est parfois stressante, éreintante mais dont nous profitons chaque jour car nous savons qu’elle ne durera pas pour toujours et que ce sont de merveilleux moments à graver dans nos mémoires… Nous avons retenu la leçon: Le temps passe trop vite alors on profite.

Être parent c’est apprendre à lâcher prise, porter un nouveau regard sur le monde, arrêter de se regarder le nombril, être moins égoïste et plus patient, savoir se remettre en question tous les jours et devenir une meilleure personne. En devenant mère ou père on apprend à puiser dans des ressources dont on ne soupçonnait même pas l’existence, à trouver une force pour développer le devoir du bonheur parce que créer sa famille et pouvoir en profiter tous les jours c’est quand même la belle vie!

à très vite!

-La belle vie Family-

20 réflexions sur “Le bonheur d’être parents.

  1. En devenant parent, la vie change, on arrive à en décrire les « concessions » mais il faut vivre et se nourrir de ce bonheur pour le comprendre. Tu poses si bien les mots… Merci pour cet article fabuleux, que je reviendrai lire encore, j’en suis sûre ♥

    Aimé par 1 personne

  2. Un joli article qui me rassure quant à la parentalité (n’ayant pas d’enfant et y songeant). Seul point qui m’interroge: je trouve que les nouveaux parents (et surtout maman) ont tendance à s’oublier. Leur personnalité s’efface, ils ne deviennent plus que des parents, ils arrêtent de faire du sport, d’avoir des loisirs, de voir leurs amis. Alors certes, pas tous les parents, mais beaucoup quand même. Et ça je ne trouve pas que ce soit une bonne chose.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis en train de vivre ma première grossesse et ton article me fait beaucoup de bien. Je suis à la fin de mon 3e mois, et comme j’ai été très fatiguée et nauséeuse jusqu’à présent, j’ai été vraiment déprimée et insupportable avec mon entourage (pourtant cela faisait 6 ans que j’essayais de tomber enceinte !). J’ai bien hâte de profiter un peu plus de ma grossesse, et de commencer cette nouvelle vie à 3, qui, je le sais, va énormément nous apporter !

    Aimé par 1 personne

  4. C’est si joliment dit, mon grand bébé vient de fêter ses 3 ans et mon mari n’arrête pas me dire tu te rends compte qu’il y a 3 ans il était dans ton ventre et que maintenant il fait du vélo devant nous! Et son petit frère qui n’a que 7 mois et qui nous donne tellement d’amour, j’aime voir leur complicité qui grandit de jour en jour alors oui c’est vrai que le temps file avec des enfants mais comme tu le dis si bien le bonheur d’être parent on ne peut pas le comprendre tant qu’on ne l’a pas vécu ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Qu’il est difficile de décrire ce que c’est que d’être parents. Il faut le vivre pour le comprendre car pour le décrire on utilise tous les mêmes phrases mais elles n’ont pas forcément de sens pour ceux qui ne le vivent pas.
    Il y a aussi toutes les manifestations physiques qui sont présentes. Les larmes qui nous montent aux yeux à leurs premiers éclats de rire ou bien à les voir faire les marionnettes avec leurs mains.
    Cette peur irrationnelle qui nous pousse à nous lever 20 fois par nuit pour être sûre que notre merveille respire toujours.
    Cette boule au ventre lorsqu’on les voir avoir mal pour les vaccins ou les dents.

    Je vous rejoins quant à l’étonnante capacité que nous avons à pouvoir faire un milliard de choses en une journée (merci Mme Organisation)

    Et puis être parents s’est révélé être pour mon couple la découverte que l’on formait une équipe…et quelle équipe! Ce sentiment de famille est tellement incroyable et tout aussi difficile à décrire je trouve.

    Bonne journée, Fanny

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s