Une maman organisée.

Vous êtes nombreuses à me demander sur Instagram comment je fais pour gérer mon quotidien avec les filles, le travail, la maison… Je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps: il n’existe pas de recette miracle et il n’est pas possible d’être en même temps et au même moment une maman complètement disponible pour ses enfants, une femme active accomplie et une épouse/femme épanouie. Tout est une question de choix. On peut faire le choix d’être un peu tout ça mais il ne faut pas se leurrer, même si vous pouvez endosser toutes ces casquettes, c’est vrai, vous ne pouvez  pas tout faire en même temps.

  
Avant de vous en dire un peu plus sur mon quotidien et afin de dissiper tout malentendu, sachez que je partage principalement les beaux et bons moments sur le blog. Nous utilisons ce support comme nous le ferions en créant un album photo familial: on garde le meilleur! Alors même si c’est vrai que ma maison est toujours très bien rangée et bien entretenue, sachez que mes enfants font des colères comme tous les enfants et que comme toutes les mamans je suis souvent parfois très fatiguée à la fin de la journée.

J’ai la chance de pouvoir travailler à côté de chez moi, d’être à mon compte et de pouvoir organiser mon temps comme je le souhaite. Je ne travaille pas tous les jours et j’arrive ainsi à rester très disponible pour mes enfants tout en continuant une activité professionnelle (ça me tenait à cœur j’aime beaucoup trop mon travail pour arrêter!). La contre partie c’est que j’ai lâché un très bon poste que j’avais à mi-temps à l’hôpital ainsi qu’un travail de recherche à l’université (avec des colloques et des publications à la clé). Et oui faire des choix c’est renoncer et j’ai fait le choix de laisser de côté ma carrière professionnelle (pour le moment) pour me consacrer à mes filles tant qu’elles sont petites. La vie est courte et avec des enfants ma carrière professionnelle et l’argent ne me semblait plus du tout aussi importants qu’avant.

Pour espérer être heureuse et faire les bons choix il faudrait peut être commencer par arrêter de mentir aux femmes: Non, nous ne pouvons pas TOUT avoir! J’arrive à comprendre les femmes qui arrêtent de travailler pour s’occuper exclusivement de leurs enfants et je les admire énormément! On ne peut pas avoir un poste avec de grandes responsabilités, des réunions plusieurs soirs dans la semaine et espérer en même temps lire une histoire chaque jour à ses enfants avant de les coucher. Être mère au foyer c’est difficile émotionnellement, c’est beaucoup de pression et de fatigue aussi bien psychique que physique et c’est un vrai choix. J’avoue que lorsque les filles sont à la crèche et que je pars travailler je trouve ça beaucoup plus facile que lorsque je dois les gérer toute la journée. Ce n’est pas la même chose de s’occuper des enfants uniquement le matin et le soir et de passer toute la journée avec eux! En travaillant, une mère doit forcément déléguer une partie de l’éducation de ses enfants. Je comprends aussi les mamans qui travaillent à temps plein mais je culpabilise beaucoup de payer des personnes pour s’occuper de mes enfants (j’ai toujours eu du mal à déléguer) et j’ai vraiment besoin de passer du temps avec mes filles, de les voir grandir et de m’intéresser à leur développement de plus près. J’ai donc trouvé un équilibre, MON équilibre, qui me convient parfaitement. A chaque femme de trouver le sien en acceptant de renoncer à certaines choses…

On ne peut pas être bonne partout et l’organisation de chaque famille passe par des choix et la mise en avant de ses compétences. Pour répondre à vos questions sur le fait que ma maison est toujours bien rangée (outre le fait que je ne travaille pas à temps plein et que j’ai du temps pour le faire!) voici comment je fonctionne: Personnellement je suis une femme très ordonnée. Ranger c’est un peu une seconde nature et ça ne me demande pas d’effort particulier. Je range et je trie au fur et à mesure, dès que quelque chose traîne. Ma maison est donc toujours plutôt bien rangée à n’importe qu’elle heure de la journée (exception faite pour la salle de jeux des enfants pour leur laisser la liberté de jouer comme elles le souhaitent). Bien sûr, avec deux enfants en bas âge il y a forcément des jeux dans le salon mais dès qu’elles ont fini de jouer et qu’elles passent à autre chose je (ou elles de préférence!) range(nt).

Nous sommes très attaché, avec Mr Lui, à l’esthétisme. J’ai toujours été habituée à des armoires bien rangées et organisées par couleur et quand nous rangeons le linge nous prenons soin de garder les piles de vêtements bien faites. C’est une habitude à prendre mais cela ne demande finalement aucun effort particulier si vous veillez à ne pas défaire les piles quand vous prenez un pull le matin pour vous habiller. Ma mère a toujours rangé mes armoires de cette manière et j’ai toujours adoré ça. J’avais l’impression de choisir mes vêtements dans les rayons d’une boutique de luxe très ordonnée et de me sentir importante. J’ai gardé cette habitude et pour moi c’est devenu naturel et ça ne me demande pas vraiment d’effort.

Nous n’accumulons pas les affaires qui ne nous servent plus et je pense que cela contribue aussi au fait que la maison soit bien rangée puisque les placards ne sont pas encombrés de choses inutiles. Less is more!

Pour les repas j’ai l’habitude de préparer les menus et de cuisiner à l’avance. Cela me permet d’être complètement disponible pour les filles le soir au moment du bain, des histoires du soir et des repas et surtout de ne pas me demander au dernier moment ce que nous allons bien pouvoir dîner. En habitant en centre ville je fais me courses au jour le jour chez les petits commerçants du quartier ce qui m’évite de courir les grandes surfaces le week-end. Pour les couches et les produits d’entretien je commande sur internet et me fais livrer tous les 15 jours en moyenne.

Pour concilier ma vie de femme avec ma vie de maman il est très important pour moi d’avoir le temps de me laver, de m’habiller et de me maquiller tranquillement le matin. Mr Lui m’aide beaucoup quand il le peut et c’est lui qui gère les enfants pendant que je me prépare. C’est un vrai luxe qu’il m’offre puisque je dispose d’une heure chaque matin pour me pouponner! Avec deux enfants en bas âge c’est une vraie chance! C’est une nouvelle organisation que nous avons trouvé depuis l’arrivée de Perline pour que je puisse continuer à avoir du temps pour moi. Par contre il rentre un peu plus tard le soir maintenant (quand je vous dis que tout est une question de choix!).

Pour le ménage j’ai une femme de ménage une fois par semaine pour un grand ménage de tout l’appartement et j’entretiens notre intérieur le reste de la semaine en fonction de ce qu’il y a à faire. En général j’ai un peu de temps une fois que j’ai déposé les filles à la crèche et avant d’aller travailler pour passer l’aspirateur, faire du repassage, préparer des repas ou autre… Je profite aussi de ce temps là pour préparer à l’avance les pyjamas, les dosettes pour le biberon, les vêtements pour le lendemain et tout ce qu’il faut pour me simplifier la vie pour le soir.

Il est indispensable pour être heureux d’aimer ce que l’on fait pour ne pas tout vivre comme une corvée. Il n’y a pas une seule et unique bonne façon de faire et c’est à vous de choisir la votre. Être carriériste et passer moins de temps à voir grandir ses enfants, être femme au foyer et laisser de côté sa vie professionnelle et personnelle, peut importe à partir du moment où cela vous convient! Il faut juste accepter que si vous travailler à temps plein vous passerez moins de temps à vous occuper de vos enfants et de votre famille et à l’inverse, que si vous vous occupez exclusivement de vos enfants et de votre famille vous ne pourrez pas évoluer professionnellement. Il est impératif de faire des choix pour avancer. Il faut analyser ses besoins, apprendre à les synthétiser pour créer une vie qui vous corresponde.

Alors oui votre mari, copain, conjoint a besoin de vous, vos enfants ont besoin de vous, votre entreprise (que vous soyer employé ou que vous ayez votre propre affaire) a besoin de vous mais dans les moments où vous vous sentez débordée  dites vous qu’un jour, peut être, plus personne n’aura besoin de vous et vous regretterez ce temps où vous vous leviez plusieurs fois par nuit pour soigner votre enfant malade en l’endormant tendrement dans vos bras. Ce jour là, quand vos bras seront vides et que votre corps aura du mal à avancer, vous repenserez avec nostalgie à ce temps où vous étiez débordée…

Être mère c’est difficile, on culpabilise souvent, on a souvent peur de mal faire, de prendre les mauvaises décisions. Mais gardez en tête que peut importe vos choix, si vous êtes heureuse vos enfants le seront aussi. Vous êtes géniales, ne doutez pas de vos choix et continuez d’être une mère suffisamment bonne (cf article sur la mère suffisamment bonne).

à très vite,

Mme Elle

-La belle vie Family-

 

25 réflexions sur “Une maman organisée.

  1. L’article P-A-R-F-A-I-T Anne Sophie :-)! Je vois les choses de la même manière et je me sens tout simplement …heureuse 🙂 ! J’ai aussi renoncé à un super poste à la naissance de ma fille mais sans regret…je n’étais pas prête à arrêter de l’emmener le matin et à aller la rechercher le soir en porte-bébé chez la nounou …c’est notre petite balade toutes les deux que j’adore…Ces moments sont tellement courts et passent tellement vite ! En un clignement de paupières, nos enfants passent du nouveau-né à l’adolescent ! Alors, pour moi, ces moments précieux n’ont pas de prix et ne valent pas un poste aussi merveilleux soit-il !

    Aimé par 1 personne

  2. Oh. ! !! Merci pour cet article, il tombe à point, j’ai laissé ma carrière de cadre Rh pour être présente pour ma fille, et j’ai pris un poste avec peu de responsabilité à mi temps pour avoir un salaire et surtout des horaires fixes. Job dans lequel je ne m’épanoui pas du tout. Aujourd’hui j’ai créé ma micro entreprise en complément, dans laquelle je m’éclate mais je cours après le temps. je voudrais avoir tout !! Ton article me parle énormément et je réfléchis à mes choix car nous essayons d’avoir un deuxième boutchou, alors il faut que je pose les choses et surtout accepter pleinement mes choix.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ton partage. Je vais reprendre le chemin du bureau (orthophoniste en libéral!) la semaine prochaine. J’avoue que c’est l’inconnu qui m’attend car je ne sais pas du tout comment nous allons gérer tout cela! Il faudra bien une semaine pour trouver un rythme qui nous convienne je suppose. En tout cas, tu es un beau modèle car finalement nos professions nous permettent « assez » de liberté.

    Aimé par 1 personne

  4. Excellent article ! Trés rassurant ! Je suis kiné en libéral et quand j’ai repris le travail après ma fille je n’arrivais pas à trouver un rythme pour tout concilier (avec la culpabilité de dire non à certains patients sur les horaires que je ne pouvais plus assumer…) et j’en souffrais énormément! Je suis allée voir une psychologue qui m’a permis d’y voir plus clair sur ce que je voulais et j’ai réussi à faire mes propres choix! Régulièrement j’ai des patientes « mamans » qui expriment ces difficultés d’organisation… Je leur suggérerais d’aller lire votre article! C’est un plaisir de vous lire, continuer ainsi!

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour ce super article qui fait vraiment beaucoup de bien.Mon conjoint est agriculteur et j’avoue que parfois je suis vite débordée en essayant malgré tout de tout gérer a la perfection (boulot,enfants,maison,jardin etc),mais c’est rarement le cas,nous ne sommes pas parfaites.j’attend avec impatience votre article de demain.un grand merci

    Aimé par 1 personne

      • Je suis bien d’accord avec toi sur tous ces points… Ét je connais parfaitement ta naturelle organisation!!!
        Mais parfois la vie et les obligations financières notamment font qu’il n’est pas toujours possible d’être dans cet « idéal » qui nous correspondrait vraiment.
        Ét je crois que c’est là que peut se faire entendre la souffrance quand le décalage est trop important entre « idéal » Ét « réalité ».
        Il y a des choix plus difficiles pour les uns que pour les autres…

        Aimé par 1 personne

      • Je le dis toujours j’ai vraiment eu beaucoup de chance de pouvoir faire ces choix! Je ne suis pas dans mon « idéal » mais j’ai la chance d’avoir le choix ce qui n’est pas toujours le cas…

        J'aime

      • Je me suis peut être mal exprimée mais je généralisais plutôt en disant que ce décalage pouvait être dur à vivre et que parfois il ne suffisait pas de renoncer… Ét je pense que dans ces cas beaucoup de chose peuvent être vues comme des contraintes!
        Mais dans l’idéal en tout cas, tu as raison!! 😉

        Aimé par 1 personne

  6. C’est tout a fait ça !
    Il faut savoir faire des choix et ne pas S’oublier non plus.
    J’adore toujours autant te lire, n’as tu pas pensé à écrire un livre dans le style bridget Jones mais version MAMAN !

    Aimé par 1 personne

  7. Chaque article est un réel plaisir à lire. Je me lance et prend enfin le temps de commenter.
    Cet article est si juste, si vrai.
    Merci de nous faire partager cela.
    Il est en effet primordial d’être en adéquation avec ses choix. Quand on le peut bien sûr.
    Jai totalement renoncé à ma carrière pour me consacrer à ma fille. Je n’ai aucun regret, jai même parfois la sensation de ne pas suffisamment profiter d’elle.
    Mon mari a un travail extrêmement prenant avec beaucoup de déplacement. Le choix fut rapidement fait.
    C’était une évidence.
    Les enfants ressentent tellement nos émotions. Il est important d’être en accord avec soi même, pour qu’ils soient à leur tour épanouis et heureux.

    Merci encore pour ce si bel article.

    Aimé par 1 personne

  8. Merci pour cet article! Ça fais du bien de lire certaines vérités sur les mamans! J ai fais le choix de reprendre à mi-temps et mon mari est souvent absent pour son travail…alors oui je cours aussi malgré mon organisation assez identique à la tienne! Bravo pour to blog que je découvre car je te suis depuis plusieurs mois sur Instagramm 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour ! Merci pour cet article que j’ai lu et relu plusieurs fois tellement je le trouve intéressant. Tu as bien raison, tout est une question de choix, à chacune son équilibre… Une question par contre, tu dis désencombrer régulièrement et ne jamais accumulé ( idem chez nous ! ), tu jettes, tu vends ou tu donnes les choses dont tu te sépares ? ( chose en bon état bien entendu ! ) Merci pour ta réponse ! Bises et belle journée ! Delphine

    Aimé par 1 personne

    • J’aimerais pouvoir vendre pour récupérer un peu d’argent à chaque fois mais comme tout est une question de priorité j’ai fait le choix de donner. En effet, vendre me demanderait beaucoup trop de temps et je préfère utiliser ce temps pour autre chose… Je donne à mon entourage la plupart du temps. Ma femme de ménage récupère des sacs entiers et elle adore redistribuer à sa famille. Sinon la famille et les amis sont aussi très contents de récupérer des choses!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s