Accoucher sous hypnose.

J’ai pensé à cet article alors que j’étais encore enceinte de Perline. Je me préparais à l’accouchement en pratiquant l’auto hypnose et je me souviens m’être dit: « si j’accouche une fois de plus sans péridurale j’écris un article et je me renseigne pour me former et utiliser l’hypnose dans ma pratique de psychologue ».

J’ai accouché sans analgésie, j’ai géré les contractions très sereinement pendant tout le travail et voici donc mon article sur l’accouchement sous hypnose…

hypnonaissance_c1

Tout a commencé pendant ma première grossesse. A l’époque je travaillais en psychiatrie dans un CHU et une de mes collègues infirmières utilisait l’hypnose et la sophrologie avec certains patients que nous avions en commun. Un jour où nous discutions de ma préparation à l’accouchement elle m’a parlé d’un livre qu’on lui avait offert d’Armelle Touyarot: Pas à Pas: guide d’auto préparation à l’accouchement par l’hypnose. J’étais déjà sensibilisée à l’hypnose par Mr Lui qui l’utilise dans sa pratique de médecin généraliste (vaccins pour les enfants, arrêt du tabac, douleurs chroniques…) et quand elle m’a proposé de me le prêter je me suis dit que ça compléterait ma préparation classique même si je n’avais nullement l’envie d’accoucher sous hypnose. En effet, lors de ma première grossesse j’étais catégorique: je voulais une péridurale et ce livre j’avais l’intention de l’utiliser uniquement pour gérer mes appréhensions.

hypnose pas à pas

Finalement, j’étais tellement détendue et sereine que je suis restée chez moi pendant tout le travail. On m’avait tellement répété que les contractions étaient douloureuses au point d’avoir « l’impression de mourir » que j’ai attendu chez moi de ressentir cette douleur insupportable avant de partir pour la maternité. J’ai eu mal pendant tout ce temps mais je savais que c’était normal et quand je suis arrivée à l’hôpital il était trop tard pour avoir une péridurale. J’ai un peu paniquée quand la sage femme m’a annoncé que le bébé était là et que je n’aurai pas d’analgésie pour m’aider à accoucher mais tout c’est très bien passé. Avec le recul je me suis dit que le guide d’auto préparation à l’accouchement par l’hypnose avait probablement eu un rôle dans ma gestion de la douleur mais face à des commentaires tel que « certaines femmes ne sentent pas les contractions » ou « chez certaines femmes les contractions sont moins fortes » je n’ai pas trop osé dire ce que je pensais vraiment: oui les contractions ça fait mal, à la fin ça fait même très mal, mais c’est une sensation que l’on peut maîtriser psychiquement. Je crois que les grandes sportives qui liront cet article comprendront ce que je veux dire. Ça fait mal mais c’est une douleur « positive » (c’est grâce aux contractions que le bébé arrive!) et quand on a réussi à se conditionner à cette idée la douleur est forcément plus supportable!

Pour mon second accouchement j’avais très envie de réitérer l’expérience. J’étais un peu stressée parce que j’étais persuadée d’avoir eu un accouchement idéal et j’avais du coup très peur de ne pas réussir une nouvelle fois à supporter les douleurs sans analgésie (j’en avais pourtant très envie). J’ai découvert par hasard pendant ma grossesse le livre HypnoNaissance La méthode Mongan et je dois dire que j’ai vraiment adoré cette idée de l’accouchement qui part du principe que la peur (qu’elle soit consciente ou non!) créée une tension qui induit de la douleur. Pendant toute la lecture de l’ouvrage l’auteur déconstruit auprès de la femme enceinte l’image que nous avons habituellement de l’accouchement pour nous amener à ne plus avoir peur. On peut y trouver aussi des exercices de relaxation mais j’ai préféré ceux du livre Pas à Pas: guide d’auto préparation à l’accouchement par l’hypnose.

Ces deux livres sont vraiment complémentaires. Celui sur l’hypnoNaissance est génial pour comprendre en quoi l’hypnose peut aider à accoucher. J’ai beaucoup aimé la philosophie HypnoNaissance. La partie sur l’histoire des femmes et des accouchements est vraiment très intéressante pour comprendre comment les influences sociales des siècles derniers ont biaisé notre vision de la naissance et nous ont laissé croire que la douleur et l’angoisse étaient des maux nécessaires pour mettre un enfant au monde.

Le guide d’auto-préparation est vraiment super bien fait et à chacune de mes grossesses j’ai pris un plaisir immense à faire les exercices. Il permet de se poser les bonnes questions, de lister nos craintes, nos envies, nos ressources… pour mettre toutes les chances de notre côté. Les CD de relaxation sont bien faits et permettent de se détendre tout au long de la grossesse.

Finalement je dirais que les deux livres sont vraiment complémentaires. La méthode Mongan est un peu plus extrême dans la mesure où elle prépare à un accouchement sans péridural alors que le guide d’auto-préparation laisse le choix à la mère d’imaginer son accouchement idéal, qu’il soit avec ou sans analgésie. Personnellement je trouve que la préparation à l’accouchement « classique » avec une sage femme reste malgré tout indispensable et qu’il serait dommage d’en faire l’impasse.

L’intérêt de l’hypnose pour accoucher est, selon moi, indéniable et je vais vous donner mon avis sur l’utilité de cette méthode. Tout d’abord il faut commencer par tordre le cou aux idées reçues: l’hypnose dont je vous parle n’a rien à voir avec de « l’hypnose spectacle ». Vous restez consciente tout le long du travail et complètement maître de vous même. Pour décrire l’état dans lequel on se trouve je dirais que cela ressemble à cette jolie expression « être dans la lune ».  Vous êtes conscientes, vous répondez si on vous parle, vous réagissez et interagissez, mais vos pensées sont tournées ailleurs, sur vous même. Pour parvenir seule à cet état il faut un peu d’entrainement mais de simples exercices de relaxation permettent d’y arriver. L’intérêt de cet état hypnotique c’est que vous êtes complètement détendue ce qui permet d’accroître la production d’ocytocine et d’endorphine. La première hormone va vous aider à être calme et détendue mais elle va surtout accélèrer le travail puisqu’elle permet à l’utérus de se contracter! Quant à la seconde c’est un excellent anti-douleur puisqu’elle est capable de faire jusqu’à 200 fois l’effet du taux autorisé de morphine! Bref vous êtes détendue, vous muscles se relâchent, ce qui permet au bébé de s’engager correctement et au col de se dilater plus rapidement…tout ça alors que vous restez sereine et détendue. Génial non?!

Que vous ayez envie (ou que vous n’ayez pas le choix!) de vous passer de la péridurale ou que vous ayez juste envie de gérer sereinement le travail avant la pose de la péridurale je vous conseille vraiment cette méthode! J’ai tellement entendue des femmes dire qu’elles avaient eu mal même avec la péridurale (« elle ne faisait plus effet », « elle était faiblement dosée »…) que même si on décide d’utiliser des analgésiques, je pense que l’hypnose est vraiment utile!

Alors, tentées?

à très vite,

Mme Elle pour -La belle vie Family-

 

26 réflexions sur “Accoucher sous hypnose.

  1. Bonjour,

    Cet article m’interpelle car actuellement enceinte pour la seconde fois, j’ai décidé de faire l’impasse sur la préparation à l’accouchement. Toutes fois je retrouve certaines de mes angoisses dans ton article. Mon premier accouchement sans péridural c’est très bien passé mais la préparation « basique » que j’avais suivie n’en ai pas à mon sens la raison. Cependant, j’appréhende que ce nouvel accouchement ne se déroule pas comme le premier, que celui ci ne soit pas aussi idéal. Prise dans un tumulte de nouveaux projets personnels en ce moment, je ressent maintenant le besoin de me faire accompagner pour ce dernier trimestre (l’angoisse monte). Peux tu me conseiller un cabinet de sage femme sur Lyon ou un accompagnement à la naissance ?

    Bel article en tout cas, celui ci mène à réflexion.
    A bientôt

    Laure

    Aimé par 1 personne

    • Je peux te conseiller la sage femme que je vois habituellement mais elle ne pratique pas l’hypnose. En revanche elle est très à l’écoute et vraiment rassurante! Tu peux m’envoyer un mail via le blog et je te donnerai son nom et ses coordonnées 😉
      Je te souhaite une belle fin de grossesse,
      À bientôt!

      J'aime

  2. Je trouve ton article très intéressant et effectivement il invite a un certain questionnement face a cette méthode.Meme si pour moi les accouchements c’est fini (le 3e sera le dernier!!!).en voyant des reportages sur des operations realisees sous hypnose je suis toujours admirative des personnes qui le font!!!Et l ‘utiliser avec des enfants comme fait Mr Lui je trouve ça très bien et je pense que les enfants doivent certainement etre plus receptifs que nous en faite.Et j’aimerais que mes médecins(généraliste et pédiatre) ai recours a cette méthode.J’avoue que du coup je chercherais a me renseigner un peu plus sur le sujet!!!
    Bonne soirée Mme Elle!!!!
    Douce pensée pour jolie Myrtille et jolie Perline!!!!
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

    • Oui c’est super pour les vaccins des enfants par exemple. Mr Lui dessine un personnage sur la cuisse du petit patient, il raconte une histoire pendant laquelle il faut faire une piqure pour soigner le personnage. Il fait participer l’enfant et lui demande où il doit faire la piqûre et hop il fait le vaccin! L’enfant complètement absorbé par l’histoire en redemande! Il reste conscient il regarde tout mais son attention est portée ailleurs 🙂
      Bonne soirée à toi Sylvie et ta famille et merci pour tes mots toujours si bienveillants ❤

      J'aime

  3. Bonjour,

    C’est drôle, je vous ai croisée ce matin avec ma fille…

    Je lis avec attention votre article sur l’hypnose. C’est une piste intéressante pour mon prochain accouchement. Mais je me demande si cette méthode réussira à me permettre de supporter la douleur… Lors de ma première grossesse, nous avons suivi un accompagnement à l’haptonomie avec mon mari. Nous avions quelques exercices (que nous avons fait régulièrement avant le jour J) qui devaient nous permettre de m’aider à me « détacher » de la douleur, de l’accepter et de me détendre. Nous avons vraiment essayé, une question de survie pour moi! Mais tout me ramenait à l’accouchement, la seule position « acceptable » durant toute la nuit était debout, les mains contre le mur! Les exercices ne faisaient aucun effet face à l’intensité des contractions qui m’ont déchiré les reins et le ventre pendant…12 heures…ma poche des eaux s’était fissurée et mes contraction bien qu’intenses et rapprochées, n’avaient aucun effet sur mon col. L’anesthésiste a accepté de m’installer une peri durale apres une nuit entière de douleurs… J’ai même « descendu » deux bouteilles de gaz supposé me détendre! Seule la péridurale a su me soulager. Je redoute très franchement de devoir revivre un tel accouchement. Peut être que l’hypnose serait plus efficace? Merci pour cet article et très belle journée chaude à Lyon!
    Tinoo

    Aimé par 1 personne

    • Il fallait venir me dire bonjour!
      Nous avons aussi fait de l’haptonomie et nous avons adoré. Pour être en lien avec le bébé pendant la grossesse c’est génial! En revanche ça ne m’a pas aidé pour mon accouchement…
      Pour moi l’hypnose a vraiment été efficace mais il faut vraiment être bien préparé! Et moi c’est l’inverse ils voulaient me donner du gaz pour me détendre mais je n’en ai pas eu besoin (j’avais l’hypnose😉).
      Bonne journée!

      J'aime

      • Merci pour ta réponse! La prochaine fois, je surmonterai ma timidité😊.
        Je me pencherai sérieusement sur l’hypnose pour mon prochain bébé, ce sera sûrement plus adapté! On verra bien comment cela se passera! Merci pour cet article, et bon après-midi!

        Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,
    Je viens souvent vous rendre une petite visite sur votre blog que j’aime beaucoup. Quelle élégance, quelle douceur……
    Je suis maman d’un »grand » Arthur et je suis assistante maternelle. Une partie de mon métier est d’accompagner, d’assister et de rassurer les parents et/ou futurs parents. j’avoue que votre blog est pour moi une source d’inspirations.
    Je vous souhaite une douce journée et une douce pensée pour vos deux merveilles.

    Mélanie

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour,
    Je découvre votre blog avec intérêt. D’habitude, je lis les blogs et zap… Mais là, le sujet me touche particulièrement et c’est tellement bien ecrit ! J’ai également lu le livre « Pas à pas » pendant ma grossesse (unique) en parallèle d’une préparation avec ma sage-femme via l’haptonomie. J’ai vécu un accouchement ressenti comme idéal : j’ai eu mal mais je n’ai pas souffert ! Bon, j’ai eu la chance d’être dans une salle d’accouchement avec baignoire qui m’a permis de vraiment profiter des périodes entre les contractions, parfois je me suis même un peu assoupie… (pas sommeil mais très détendue, j’avais passé une bonne nuit avant le début du travail). Effectivement, l’haptonomie n’a pas pu être pratiquée par mon mari mais cela m’a aider à visualiser ma fille, son passage, de me sentir en « connection » avec elle… Au final, le personnel était étonné de me voir sourire pendant le travail, content de me voir autonome dans ma gestion de ma douleur. Et à la fin c’est plus la petite brûlure que je me suis faite au genou lors d’un frottement dans la baignoire qui me faisait mal, mais une auxiliaire de puericulture m’a enlevé le feux, donc ce fut réglé. En plus du livre, j’ai pu faire trois séances d’hypnose le dernier mois avant le jour J. Je garde en mémoire comme un impression d’avoir accouché sur ma plage préférée en Thaïlande lors d’une balade et d’une dégustation d’une salade de fruits exotiques… Il y avait aussi la musique que mon mari avait préparé, chanter sur des paroles connues m’a bien distraite aussi, il faut bien trouver des distractions pendant ces longues heures… Merci à lui d’avoir joué le DJ-brumisateur 😉
    Bon, il y aurait encore beaucoup à dire…
    Merci pour ton article !
    Aude.

    J'aime

  6. J’accouche bientôt :que faire de la douleur ? Est un superbe livre qui m’a permis de m’auto hypnotiser lors de mon 1er accouchement … je ne pouvais pas avoir de péridurale pour des raisons médicales et sous les conseils d’une sage femme je l’ai dévoré… je voyais mon accouchement comme ma 1ere expérience maternelle et mon 1er devoir celui d’accompagner mon enfant à la naissance. A chaque contraction je répétais la phrase « j’accueille la contraction » et je la laissais menvahir pleinement pour qu’elle fasse effet sur le col… j’ai accouché en 4heures et pour le 2 ème en 1 heure. J’ai eu mal (pour le 2eme surtout), mais cette douleur était positive, agréable car associée à un moment unique. .. j’espère recommencer une 3eme fois…

    J'aime

  7. Pingback: Accoucher sereinement. | La belle vie Family

  8. Actuellement enceinte de mon 2eme enfant je suis vraiment intéressée par cette technique pour gérer la douleur. Mais je vais commencer le dernier trimestre ce n’est pas trop tard pour s’y intéresser sérieusement ?
    J’aimerais beaucoup me passer à nouveau de la péridurale pour cet accouchement.

    En tout cas j’adore votre blog et vos aventures sur Instagram.

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour, merci merci merci pour ce témoignage! Moi qui ai peur de l’accouchement dans la mesure où je flippe tellement de la péridurale que je n’en veux pas, et que du coup j’ai peur de ne pas pouvoir gérer, j’entrevois ici une solution. J’achèterai ces livres, qui pourront peut être m’aider. C’est très intéressant en tout cas.

    Aimé par 1 personne

  10. Bonjour,

    J’avais déjà lu tes articles sur l’accouchement et je me rappelle m’être dit que moi aussi j’aimerai le faire sous hypnose. J’ai encore quelques mois avant le jour J mais j’ai une question un peu … je ne sais pas trop comment la définir.
    Me vient la question du après c’est à dire une fois que tu as poussé, ton bébé sur le ventre, que tu es focalisée sur lui et donc plus sur toi-même mais qu’on doit te recoudre etc. Qu’en est-il de la « douleur » ? J’imagine qu’on sort de l’état d’auto-hypnose dans lequel on s’est plongé pendant tout le travail.
    je ne sais pas quand tu liras ce message mais j’espère que tu pourras m’en dire un peu plus juste sur toi comment tu as vécu ce juste après dans cet état d’hypnose.
    Merci d’avance et belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Et bien écoute tout a été très simple et j’ai gardé ce même « état ». J’ai eu une déchirure superficielle, pas grand chose mais il fallait quand même quelques petits points. La sage-femme m’a proposé le masque pour supporter la douleur mais j’étais tellement détendue et sereine que je n’en ai pas voulu de peur de ne pas être vraiment consciente pour profiter des premiers instants de mon bébé. Et bien comme pour l’accouchement c’était gênant et pas agréable mais je n’ai pas souffert. Il faut pourtant savoir que je suis phobique des piqûres et que je tourne de l’œil à chaque vaccin ou prise de sang! Mais en auto hypnose et dans un moment comme celui-ci c’est totalement différent et nous réagissons différemment. Je me suis focalisée sur mon nouveau-né et mon cerveau était tellement concentré à regarder ma fille et La découvrir que je n’ai pas vraiment eu mal. Bonne préparation et bonne grossesse en attendant la rencontre!

      Aimé par 1 personne

      • Super !
        Pour avoir déjà travaillé avec l’hypnose je me dis que m’en servir dans le cadre de la grossesse serait vraiment chouette. C’est gentil d’avoir répondu, ça me conforte un peu plus dans cette volonté grandissante et je vais m’y préparer de mon côté en sollicitant aussi l’aide d’une praticienne que je connais très bien.
        Merci beaucoup de ta réponse 🙂

        Aimé par 1 personne

  11. Bonjour,

    J’avais déjà lu tes articles sur l’accouchement et je me rappelle m’être dit que moi aussi j’aimerai le faire sous hypnose. J’ai encore quelques mois avant le jour J mais j’ai une question un peu … je ne sais pas trop comment la définir.
    Me vient la question du après c’est à dire une fois que tu as poussé, ton bébé sur le ventre, que tu es focalisée sur lui et donc plus sur toi-même mais qu’on doit te recoudre etc. Qu’en est-il de la « douleur » ? J’imagine qu’on sort de l’état d’auto-hypnose dans lequel on s’est plongé pendant tout le travail.
    je ne sais pas quand tu liras ce message mais j’espère que tu pourras m’en dire un peu plus juste sur toi comment tu as vécu ce juste après dans cet état d’hypnose.
    Merci d’avance et belle journée 🙂

    (pardon si ce commentaire apparaît peut être en doublon)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s